Actualité,  Generale

7 min readFootball : On a revu le match !

Le Paris saint Germain a reçu une leçon tactique.

Dans le 4-2-3-1 aligné par Tuchel qui était la même composition que face à l’étoile rouge de Belgrade. L’équipe est très offensive, Di Maria,Mbappé, Neymar et Cavani sont sur la ligne d’attaque. Seul Rabiot et Verratti sont la pour équilibré. En défense Marquinhos avec le brassard de capitaine est accompagné de Kimpembe en défense central. Meunier et Bernat sont titulaires.

En face, Ancelotti aligne un 4-4-2 qui deviendra un 5-3-2 en cours de match. On retrouve la solide charnière composé de Albiol (oui il est toujours titulaire indiscutable) et Koulibaly. Le milieu est impressionnant : Allan et Hamsik forme une paire au milieu qui va manger la paire du Paris saint Germain et Insigne, Mertens vont faire parler la rapidité en pointe de l’attaque

Dès le début du match, les napolitains presse les joueurs du PSG qui commencent à paniquer.

Lorsqu’un joueur du PSG reçoit la balle, un napolitain se rue sur lui pour qu’il se retrouve isolé et sans solutions. Paris commence à étouffer à l’image de Di Maria et Rabiot qui manquent des passes « simple ». 

Mais Paris va se reprendre en se procurant plusieurs occasions… sans succès. D’abord un débordement de Mbappé qui centre pour Neymar ET Cavani. Les deux attaquants vont se marcher dessus pour finalement vendanger une occasion très importante en début de match.

Plus tard Neymar lance Mbappé qui prend de vitesse toute la défense Napolitaine et se retrouve face à Ospina qui réussit sa sortie en déviant la frappe ras de terre de l’attaquant Français.

Mais Naples à de la ressource et va mettre une incroyable pression au jeu parisien. Dès que le ballon est récupéré les flèches Mertens et Insigne se lancent à l’assaut de la cage d’Areola.

Une première menace venant de la gauche où le pauvre Meunier se retrouve seul à faire les retours défensifs ne peut pas empêcher le centre de Mario Rui repris par Mertens sur la barre transversal. Premier coup de froid au Parc. C’est finalement sur une merveilleuse passe de Calejon que Insigne prendde vitessele pauvre Kimpembe qui   n’anticipe pas du tout le départ de l’attaquant. Ce dernier va lober Aréola qui réalise une sortie beaucoup trop hésitante: 0-1 pour Naples.

Les napolitains vont continuer à presser les parisiens et à se procurer les situations les plus dangereuses. Coup de sifflet à la mi-temps, les parisiens rentrent au vestiaire en étant mené et abattu.

La seconde période commence bien pour le PSG, les joueurs sont venus avec des intentions de victoire (chose qui n’était pas évidente dans le premier acte). La tactique de Paris et change et c’est un 3-4-3 qui se dessine. Composition favorite de Tuchel, elle ne fait pas ses preuves sur cette deuxième mi-temps.

Paris va tout de même se relancer grâce à un superbe geste d’attaquant de Mario Rui contre son camp sur le centre de Meunier.   

Ensuite, le Paris Saint Germain va continuer de vendanger avec des occasions de partout. Mais à l’image de Cavani ça ne veut pas rentrer. Après une frappe de Neymar, l’Uruguayen se retrouve seul face Ospina mais va quand faire l’exploit de tirer à coté. Heureusement pour lui, il était hors jeu.

La tactique de Naples va continuer à se mettre en marche, jusqu’au deuxième but signé Mertens. Que dire sur ce but… a part que Rabiot trottine sur la longueur du terrain pour le replis défensif, que Calejon se retrouve seul à assurer la passe décisive, que Marquinhos réalise un contrôle avec le fessier… 1-2 pour Naples.

Paris n’y arrivera plus, jusqu’a cette passe de Draxler pour Di Maria qui enroule une merveille de balle dans la lucarne alors qu’on jouait la dernière minute de jeu.

Le Paris Saint Germain s’en sort grâce à un coup de génie de l’une de ses stars. Cependant, le constat de ce match est alarmant :

  • Le club de la capital n’a pris que 4 points sur les 3 premiers matchs alors qu’il y avait 2 rencontres au Parc des Princes
  • Le niveau de jeu affiché par Paris est catastrophique (même si Naples à fait un super match)
  • Le milieu de terrain n’est pas du TOUT au point.

La question que l’on se pose maintenant est « Est-ce que le Paris Saint Germain aura assez de caractère pour aller chercher les 3 points à Naples? »

Réponse dans deux semaines…

  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.