Découverte,  Generale

7 min readCoupe du monde : France 1938

Nous sommes en France pour cette troisième édition de la coupe du monde de football. À cette période, l’Europe est aux portes de la guerre. Adolf Hitler et Benito Mussolini gouvernent en Allemagne et en Italie et c’est donc dans un climat politique tendu que cette compétition a lieu.

  • La tombola brésilienne 

Le Brésil est la seule nation d’Amérique du Sud a participer à cette coupe du monde. Mais la présence des brésiliens n’était pas gagnée pour autant. C’est au dernier moment que le gouvernement du pays a accepté de payer les frais de voyage (avec deux cuisiniers pour l’équipe et le staff), bien aidé par les gains récoltés lors d’une gigantesque tombola nationale. À l’époque déjà, les brésiliens ne pouvaient se passer de football.

  • Il perd son slip ! 
football
Giuseppe Meazza

Nous sommes le 16 juin 1938, au stade Vélodrome de Marseille. Le public a la chance d’assister à un match d’exception. C’est le Brésil, nation favorite de cette édition qui affronte les tenants du titre : l’Italie. La première mi-temps reste fermée entre les deux équipes. Mais l’arbitre suisse siffle un pénalty en faveur de l’Italie pendant cette deuxième période.

C’est Giuseppe Meazza, le bad boy de l’équipe d’Italie est désigné pour tirer ce pénalty. Il se baisse, pose le ballon sur le point blanc du pénalty mais son élastique de short lâche. Rien ne le perturbe, l’italien se recoiffe d’une main dans les cheveux, ramasse son short de l’autre, recule et place une superbe frappe au fond des filets ! Grâce à lui, l’Italie fonce vers la finale.

 

 

  • Le nazisme

Pour cette troisième édition, 34 nations sont inscrites. Mais dans une Europe où le nazisme monte en puissance plus de la moitié des pays (17) boycottent la compétition (l’Uruguay, l’Argentine, le Mexique, l’Espagne, les États-Unis,…). Henri Desmé, le dessinateur de l’affiche officielle de la coupe du monde en France annonce la couleur…

On y voit un footballeur qui a le pied posé sur un ballon lui-même posé sur le globe terrestre à l’emplacement précis de la France. Illustration parfaite d’une propagande, d’une guerre à venir , des dictatures fascistes et nazies qui veulent s’imposer en Europe voire dans le monde.

football

Trois mois avant le début de la Coupe du Monde de Football 1938, l’Allemagne nazie a envahi et annexé l’Autriche. Elle ne s’est pas privée de ses talents… Hitler enrôle de force cinq joueurs autrichiens dans son équipe. La croix gammée est ajoutée sur les tenues des sportifs allemands et à l’heure des hymnes, les joueurs tendent le bras en salut à Hitler.

football

  • Les pieds nus, ça passe ! 

Nous sommes en huitième de finale, le Brésil affronte la Pologne. Les brésiliens ont le dessus mais le temps est désastreux… Plus habitués par cette pluie, les polonais redoublent d’efforts quand ils voient les brésiliens en difficulté et arrivent à arracher une prolongation. Une chance pour ces polonais qui étaient sur le point de perdre…

Mais personne ne peut arrêter la machine Leonidas. Quelques minutes avant la fin réglementaire, il prend la défense de vitesse, perd ses chaussures et trompe le gardien adverse d’une frappe qu’il a effectué pieds nus ! Ce sera le but de la victoire brésilienne ce soir-là.

  • Mussolini frappe encore

Avant le début du match, Mussolini a envoyé un télégramme à la Saquadra Azzurra dans lequel figuraient ces quelques mots : « Vaincre ou mourir ». En acceptant d’être battu, j’ai sauvé la vie à onze hommes ». Voici ce qu’a déclaré le gardien hongrois Szabo après la défaite de son équipe contre l’Italie en finale.

  • Jamais deux sans trois

C’est en France que le Belge John Langenus a bouclé sa troisième coupe du monde. Il a commencé sa carrière en 1912. Lors de la première coupe du monde en Uruguay, il a même officié la finale.

football

Quatre ans après son premier sacre, l’Italie est à nouveau championne du monde. Malheureusement, la prochaine coupe du monde ne sera organisée qu’en 1950 car l’Europe puis le monde s’apprête à plonger dans le plus grand conflit de tous les temps…

  • Pas de compétition entre 1938 et 1950 

Pour la coupe du monde de 1942, l’Allemagne, le Brésil et l’Argentine étaient les pays candidats pour accueillir la compétition. C’est au cours d’un déplacement à Rio pour voir le projet brésilien que Jules Rimet (président de la FIFA) apprend l’attaque de la Pologne par les troupes allemandes… 1942 sera donc annulée ainsi que 1946…

football

 

 

 

 

  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.