ada hegerberg
Actualité,  Generale

7 min readFootball : Un ballon d’or et un malaise en prime pour Ada Hegerberg

Ada Hegerberg, 23 ans, est devenue ce lundi 3 décembre la première femme de l’histoire à remporter le premier Ballon d’Or féminin. Un grand pas dans un monde du football régulièrement sous le feu des critiques pour son sexisme. L’attaquante norvégienne a déjà remporté trois Ligues des champions avec Lyon, et avait déjà été élue meilleure joueuse de la saison en 2016 par l’UEFA.

  • Un palmarès impressionnant

L’attaquante a rejoint l’Olympique Lyonnais en 2014 et affiche des statistiques de folie avec plus de buts que de matchs joués avec les Gones : 144 rencontres, 181 buts. Autre que ses ligues des champions remportés, elle inscrit sur son CV le titre de meilleure buteuse de la dernière C1 et des trois derniers championnats de France. En août 2017, elle se met en retrait de la sélection nationale norvégienne, sortie en trois défaites du premier tour de l’Euro 2017. Un échec cuisant pour l’équipe qui avait disputé la finale de la compétition en 2013. Ada Hegerberg considérait, selon Le Monde, que « Si l’équipe nationale veut atteindre les objectifs et les résultats que l’encadrement a fixés, ça nécessite, selon moi, des améliorations dans plusieurs domaines, à la fois dans la planification, dans l’exécution et dans le suivi ».

Lors de la cérémonie, consciente de la difficulté pour la gente féminine de se faire un place dans un monde reste majoritairement masculin, elle a appelé les jeunes joueuses à croire en elles. « Ce sont aussi les hommes qui vont aider le foot féminin. Il faut de l’aide des gens les plus haut placés dans le système, à la FIFA, à l’UEFA… il y a encore du travail à faire », conclut-elle en recevant son prix.

 

  • Solveig, du sexisme ordinaire…

Martin Solveig était le DJ de la cérémonie, et n’a pas manqué de demander à Ada Hegerberg si elle savait twerker. Ce qui a provoqué un certain malaise des téléspectateurs et du public, dont Kylian Mbappé qui est resté bouge bé. Les internautes ont dénoncé un manque de respect et sexisme de la part de l’artiste français. Martin Solveig s’est excusé pour une « mauvais blague ». Pour l’attaquante lyonnaise, la situation n’a pas été vu comme ça, le plus important pour elle était qu’elle ai eu le Ballon d’or.

 

  • Mais sa famille est présente pour la soutenir

Petite, le choix se faisait entre le football ou le football. Chez les Hegerberg, on recense bien Stein Erik, mais aussi Gerd, la mère, Silas, le frère et Andrine, la soeur ainée aujourd’hui au PSG. C’est en 2010 qu’Ada débute son parcours en club avec celui de Kolbotn IL. En 2012, elle joue pour le club de Stabæk et participe au parcours européen du club. La carrière d’Ada Hegerberg commence à se dessiner et connaît même une brutale accélération après deux saisons qui rime avec révélation. Le 11 mai 2012, lors d’un match de championnat face à Fart, elle se fait remarquer en marquant cinq buts en l’espace de 35 minutes. À 17 ans, elle quitte le cocon familial pour Potsdam. Lors des six premiers mois, Andrine, sa soeur, vit avec elle, et obtiendra son baccalauréat par correspondance. La norvégienne trouvait qu’il y avait une atmosphère lourde dans l’équipe « trop fermé. Toutes les joueuses s’entendaient très bien mais « il y avait toujours une personne qui décidait de tout. » Quand l’OL la contacte, elle n’hésite donc pas. Lorsqu’Ada Hegerberg remet le cap au nord, elle dîne avec tout le monde, refait ses matches avec son père, son entraîneur originel et son conseiller de toujours, retrouve son frère, avec qui elle travailla ses toutes premières séances devant le but, et improvise des parties de foot familiales.

En ce qui concerne son parcours en équipe nationale, Ada Hegerberg débute avec la Norvège en 2011, à 16 ans, face à l’Irlande du nord. Elle dispute avec la Norvège le Championnat d’Europe de football féminin 2013 organisée en Suède et perd en finale contre l’Allemagne (1-0).

Ada Hegerberg
18 novembre, lors de la rencontre D1 femme entre le Paris Saint-Germain (PSG) et Lyon (OL) © FRANCK FIFE / AFP
  • 44
    Partages

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.