Actualité,  Generale

8 min readUFC : un KO en 44 secondes et une histoire singulière

Francis Ngannou le monstre franco-camerounais est de retour ! Le poids lourd de 32 ans a infligé un KO en 44 secondes à l’Américain Curtis Blaydes samedi à Pékin. Ce qui donne l’occasion de revoir les bases concernant l’UFC.

Un KO très rapide pour Francis Ngannou ce samedi en main event de l’UFC Beijing. Les deux poids lourds Curtis Blaydes et Francis Ngannou se sont affrontés pour la deuxième fois de leur vie dans l’octogone. Le choc tant attendu a débuté par un kick de Francis. Le Franco-Camerounais a réussi a bloquer la tentative de takedown de son adversaire. Sur une droite atomique, Ngannou a tout bonnement abattu son adversaire. Blaydes s’est relevé difficilement grâce à l’aide de l’arbitre mais Francis a poursuivit son opération démolition. L’arbitre Marc Goddard a finalement été obligé d’arrêter le combat après un nouveau KO. Il n’aura fallu que 44 secondes à Ngannou pour terminer le numéro 3 de la catégorie. L’UFC n’est pas un sport que l’on peut qualifier de tendre. D’ailleurs, ça signifie quoi U-F-C ? 

L’Ultimate Fighting Championship (UFC) est une organisation américaine d’arts martiaux mixtes (MMA), actuellement reconnue comme la plus importante ligue mondiale de ce sport de combat. Au commencement, le 12 novembre 1993, l’UFC 1 était organisé dans le Colorado à Denver devant 7800 spectateurs intrigués par l’Ultimate Fighting Championship. C’était un simple tournois entre 8 hommes qui permettait de confronter différents styles d’arts martiaux et sports de combat dans des règles libres. Par règles libres j’entend OPEN BAR très clairement. Pas de catégorie de poids, pas de rounds, pas de temps morts et pas de juges. Deux règles étaient instaurées : pas de morsure ni de coup dans les yeux. Les 8 hommes représentaient 8 sports différents : lutte, savate, karaté/kickboxing, jiu-jitsu brésilien, boxe, shootwrestling, tai kwon do, hapkido. Le format à 8 sera conservé jusqu’à l’UFC 9, premier événement au format actuel.

Ce fameux OPEN BAR de coups ne plait pas à tout le monde, les politiciens s’en mêlent et mettent la pression sur les organisateurs. Petit à petit, l’UFC est forcé de changer et cela passe par plusieurs points. Plus de règles pour protéger les combattants, introduction de limite de temps puis de catégories de poids, passage devant des commissions sportives, test anti-dopage… Aujourd’hui, l’UFC respecte les règles unifiées du MMA (Unified Rules of Mixed Martial Arts) établie par la commission athlétique du New Jersey en septembre 2000. Hormis ces règles, l’UFC possède une autre caractéristique qui la distingue des autres organisations de MMA, il s’agit de sa cage. Un octogone d’environ 9,50 m de diagonale, surélevé à 1,20 m du sol. Ce fameux octogone est clôturé par des piliers et reliés entre eux par un grillage. Cette clôture mesure 1,76 m de haut. Cette surface de combat est avantageuse pour les bons lutteurs. Les combattants peuvent se servir du grillage et des nombreux coins pour y bloquer leurs adversaires et limiter leurs moyens de défense. À noter : le terme « Octogone » est un terme déposé, tout comme ses dimensions. Les organisations concurrentes n’ont pas le droit de l’utiliser.

ufc
Maddie Meyer/Getty Images/AFP

Un mot sur les femmes :

Le 23 février 2013, Ronda Rousey a remporté le tout premier combat féminin de l’histoire de l’UFC, en défaisant Liz Carmouche grâce à une clé de bras lors du UFC 157. Avant d’entrer dans les MMA, Ronda Rousey était judoka, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Pékin 2008 et vice-championne du monde aux Championnats du monde de judo 2007. 

ufc

L’UFC de nos jours : 

Voici un liste non exhaustive des fautes : 

– Donner un coup de tête

– Mettre le doigt dans les yeux

– Mordre

– Tirer les cheveux

– Frapper dans les parties

– Tordre une petite articulation

– Frapper la nuque ou l’arrière de la tête

– Frapper à la gorge et attraper la trachée avec la main

– Griffer, pincer, tordre la peau

– Attraper les clavicules

– Donner un coup de pied à la tête d’un adversaire au sol

– Piétiner un adversaire

– Projeter un adversaire hors de l’octogone

– Cracher sur un adversaire ou dans sa direction

– Attaquer un adversaire pendant la pause

Concernant le temps :

3 rounds de 5 minutes en temps normal

5 rounds de 5 minutes en championat

1 minute de pause entre chaque round

Les catégories de poids :

Léger: de 65 à 70kg

Welter: de 70 à 77kg

Moyen: de 77 à 83kg

Lourd léger: de 83 à 93kg

Lourd: Plus de 93kg

Les différentes façon de gagner:

– Abandon de l’adversaire

– KO technique par arrêt de l’arbitre

– KO

– Soumission (Tap Out)

– Soumission Technique par arrêt de l’arbitre

Aujourd’hui, l’UFC organise des événements un peu partout dans le monde (États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Japon, Brésil, Suède, Allemagne, Irlande, Australie, Chine, Pologne, Mexique…). Leur nombre est croissant depuis plusieurs années, passant de 2 ou 3 gala par an dans les débuts de la ligue à un record de 49 soirées en 2014.

Si tu veux voir à quoi ça ressemble, on te propose de regarder le KO de Francis Ngannou et un petit Top 20 des KO de l’UFC !

  • 22
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.