arbitre-stephanie-frappart-football
Actualité,  Generale

4 min readFoot : Stéphanie Frappart, une pionnière dans le football français

Désignée par la FIFA, Stéphanie Frappart sera la première femme à diriger un match de Ligue 1. Stéphanie Frappart jouera du sifflet lors de la 34e journée du championnat de France. Au stade de la Licorne, ce match opposera Amiens et Strasbourg le dimanche 28 avril 2019.

Retenue pour participer à la prochaine Coupe du monde féminine, du 7 juin au 7 juillet, cette expérience en L1 entre dans le cadre de sa préparation. En effet, elle devra arbitrer avec l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Un dispositif utilisé en Ligue 1 et non en Ligue 2, où elle est également la seule femme à exercer cette fonction. Assistée par Clément Turpin, il s’agira alors d’une répétition générale pour ce binôme qui officiera aussi, dans la même configuration, lors du mondial 2019 de foot féminin. 

stephanie-frappart-ligue-2

La parcours de Stéphanie Frappart 

Etudiante en Staps, Stéphanie Frappart confiait : « Les joueurs sont parfois surpris au début, mais sur le terrain, ça se passe plutôt bien. J’ai même l’impression qu’ils sont plus respectueux envers une fille. La plupart du temps, les remarques machistes ou les provocations viennent du public », dans un entretien au Parisien en 2006. 

Connue dans le monde du football, Stéphanie Frappart est nommée meilleur arbitre féminin en 2014, aux Trophées UNFP. Dans la même année, elle devient la première femme à arbitrer un match professionnel masculin de football français, lors du Championnat de France de football de Ligue 2 opposant Niort et Brest, le 8 août 2014. Elle figure parmi les arbitres officiant à la Coupe du monde féminine de football en 2015, au tournoi féminin de football aux Jeux olympiques d’été de 2016 ainsi qu’au Championnat d’Europe de football féminin 2017. Et elle est également sélectionnée pour arbitrer quelques matches de la Coupe du monde féminine de football des moins de 20 ans 2018, dont la finale. 

Aujourd’hui âgée de 35 ans, elle officie depuis quatre saisons et demi en Ligue 2. Cette saison, l’arbitre a officié 14 match et a distribué 64 cartons jaunes et 5 rouges, selon les données de la Ligue (LFP). Consciente d’être une pionnière dans le football français, Stéphanie Frappart a su s’imposer dans l’univers de l’arbitrage hexagonal. Elle est d’ailleurs la seule femme à pouvoir vivre en partie de ses fonctions d’arbitre, dans « une sorte de semi-professionnalisme avec un fixe mensuel et des indemnités de matches », a expliqué en avril à l’AFP Pascal Garibian, ancien arbitre international français. Elle travaille encore trois jours par semaine à côté.

football - arbitre

Stéphanie Frappart deviendra alors la seconde femme à arbitrer un match de football dans les 5 grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, France et Italie) après l’allemande Bibiana Steinhaus, devenue première femme arbitre dans un grand championnat professionnel à l’occasion du match entre l’Hertha Berlin et le Werder Brêmeen en septembre 2017. Tous niveaux confondus, la Fédération Française de Football recense 1 000 arbitres féminines, amateures, et compte bénéficier de l’effet de levier du Mondial 2019 pour tendre vers la barre des 1.500 arbitres à moyen terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.