Actualité,  Generale

2 min readJO Paris 2024 : Quels équipementiers sont dans la course ?

Les JO 2024 c’est encore loin ? Tous ne sont pas de ton avis ! L’appel d’offre pour habiller les équipes de France olympiques et paralympiques pour Paris 2024, vient d’ouvrir. Et une chose est sûre, ça se bouscule au portillon.

Qui est concerné ?

Si Lacoste (partenaire de l’équipe de France olympique jusqu’aux Jeux de Tokyo l’an prochain) est actuellement le détenteur des droits, plusieurs marques sont sur le qui-vive pour espérer se faire une place dans les JO 2024 de Paris. Le Coq Sportif, notre chouchou français assume être ouvertement intéressé. «Oui, cela nous plairait», affirme Marc-Henri Beausire, CEO et Président d’Airesis, le fond d’investissement suisse propriétaire de la marque depuis 2005. «Le Coq Sportif a même été équipementier de l’équipe de France olympique, en 1960 à Rome, 1964 à Tokyo et 1968 à Mexico,» rappelle-t-il. Pour lui, il faut que l’histoire Olympique de la marque se répète. Mais attention, d’autres marques puissantes du secteur comme Adidas, Nike, Under Armour ou encore Puma et New Balance, laissent savoir qu’il ne faut pas les oublier. Les prochains mois risquent d’être chargés en négociations et nous avons hâte d’en savoir plus.

L’appel d’offres le plus important de cette rentrée

Un appel d’offre qui se décline en plusieurs couches : Les tenues de représentation (les cérémonies d’ouverture ou de fermeture, les podiums,…), les tenues pour les compétitions (shorts, maillots, chaussettes et autre vêtements techniques,…) et les tenues du personnel encadrant (les membres du COJO, les officiels,…) Enfin… Tout ça pour habiller pas moins de 60 000 personnes… soit près de 1,5 millions de pièces à produire.

Alors pas besoin de te faire un dessin, tu comprends l’enjeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.