Kin-Ball
Découverte,  Generale,  Sport insolite

5 min readSport insolite : le Kin-Ball, une grosse balle, mais légère

Le Kin Ball a été créé en 1986 au Québec par un éducateur sportif, Mario Demers. Préoccupé par la démotivation des jeunes à pratiquer une activité physique régulière et par l’augmentation de l’obésité, il se lance dans la création d’un sport qui renverse tous les codes habituels des sports collectifs. Ce sont 3 équipes qui se rencontrent sur un même terrain, modifiant complètement le rapport à l’adversaire.

  • Les règles :

Le principe du Kin-Ball est de réunir trois équipes de quatre personnes sur un terrain de 21mx21m autour d’une balle d’1m22 de diamètre, pesant moins d’1Kg. Tout les joueurs doivent toucher la balle avant qu’elle ne soit lancée. Aucune stratégie n’est possible sans communication préalable dans l’équipe.
Une équipe appelle l’une des deux équipes adverses juste avant de lancer la balle. L’équipe appelée doit récupérer la balle avant qu’elle ne tombe par terre, avec n’importe quelle partie du corps. Si l’équipe nominée y parvient, c’est à son tour d’attaquer. Dans le cas contraire, elle remet en jeu la balle et donne des points aux équipes adverses.
Les phases de jeu sont rapides. Elles ne durent qu’environ 10 secondes. Il faut essayer de renvoyer la balle le plus rapidement possible pour que les adversaires n’aient pas le temps de la récupérer. La première équipe à remporter 3 périodes de 13 points, gagne le match. Lorsque l’une des trois équipes remporte 11 points, elle élimine automatiquement l’équipe la plus faible. Se trouve alors sur le terrain seulement deux équipes.

Kin-Ball

La coopération, le fair-play et l’esprit d’équipe sont des valeurs indissociables du sport KIN-BALL qui sont les éléments constitutifs des règles du jeu.

  • Son arrivée en France

C’est en 2001 que Olivier Bouvet, alors étudiant en STAPS au Québec, décide à son retour de développer ce sport. Il crée alors l’association sportive Kin-Ball Angers (ASKBA) et met en valeur le Kin-Ball dans sa région d’origine, le Pays de la Loire. Au même moment, Eric Le Gall, éducateur sportif à l’USEP, découvre le sport Kin-Ball dans une revue sportive. Il crée, quelques semaines plus tard, un autre club à Moncontour en Bretagne sous le nom de « Be seeing you ». Leur objectif commun : développer le Kin-Ball au niveau régional, puis au niveau national. Cela se traduit d’ailleurs par la création d’une union nationale en 2003.

C’est entre 2006 et 2010 que le sport Kin-Ball prend véritablement son essor. Des clubs apparaissent aux quatre coins du territoire : Montpellier, Salon de Provence, Landeronde, Montauban, Villeneuve d’Ascq… La création de ces nombreux clubs a permis la mise en place d’un championnat français. La première compétition a lieu lors de la saison 2006/2007, autour des trois plus grands clubs de cette année là : Angers, Moncontour, et Rennes.

Depuis, le Kin-Ball ne cesse de se développer, aussi bien dans les écoles que dans les centres de loisirs et par la création de nouveaux clubs. Depuis 2013, en parallèle du championnat de France Senior, a lieu chaque année des Opens Juniors qui accueillent régulièrement de nouvelles équipes. Le Kin-Ball connaît un engouement significatif ces dernières années, rassemblant de plus en plus d’adeptes dans toute la métropole.

Si tu souhaites en savoir plus ou pratiquer ce sport, nous te conseillons de consulter le site de la Fédération Française de Kin-Ball

Une petite vidéo pour te montrer à quoi ressemble le Kin-Ball 

Credits : Fédération Français de Kin-Ball
  • 151
    Partages

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.