Actualité,  Generale

5 min readDéconfinement : Les propositions « à moyen terme » du Ministère des Sports

Le ministère des sports a finalisé ses propositions, mercredi 22 avril, pour une reprise de l’activité sportive après le confinement.

Chaque ministre du gouvernement a remis, mercredi 22 avril, une première version des plans de déconfinement au Premier ministre, Edouard Philipe. Au total, ce sont dix-sept « plans d’action prioritaires » qui vont être élaborés pour débloquer le pays à partir du 11 mai 2020. L’un de ces plans de déconfinement concerne notamment le sport. « Un secteur complètement à l’arrêt », selon son ministère qui cherche à anticiper des « impacts dramatiques pour les associations ».
Le même jour, lors d’une interview à Eurosport, Roxana Maracineanu a précisé que « tous les événements qui pourront reprendre se feront de toute façon à huis clos ou avec des restrictions très strictes ». L’interdiction des rassemblements avec du public, annoncé jusqu’à mi-juillet « va durer jusqu’a minima jusqu’en septembre », voire « jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à ce qu’on trouve un vaccin » a-t-elle également ajouté.

Les propositions de déconfinement du Ministère des Sports

La Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM) a publié sur son site le compte-rendu d’une réunion de travail, qui a eu lieu le 17 avril, entre le ministère des Sports et les principaux acteurs du sport professionnel. Ce document, rédigé par Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), a défini la stratégie de déconfinement du ministère pour la reprise des activités physiques. Cependant, cette stratégie doit encore être validée.

  • Les sportifs professionnels et athlètes de haut niveau :
    A compter du 11 mai, les athlètes pourront reprendre l’entraînement selon plusieurs conditions qui restent encore à préciser. Par ailleurs, ils seront soumis à un bilan médical de pré-reprise obligatoire. Et la reprise des compétitions, pour les ligues professionnelles, se fera probablement à huit clos.
  • Le grand public :
    Les français devraient pouvoir « courir, marcher et rouler » en extérieur dans des conditions « normales » dès le 11 mai. Cependant, une doctrine reste à définir pour les Français qui reprendront une activité sportive. L’objectif étant de déterminer des règles sanitaires pour chaque discipline sportive. 
  • La reprise des activités associatives et fédérales pourrait se faire en 3 temps :
    Du 11 mai au 15 juin :  Une reprise des activités sportives uniquement pour les associations sportives qui souhaitent accompagner la réouverture des écoles. Cette reprise sera donc limité au cadre scolaire. Jusqu’ici 14 fédérations disposent déjà d’une convention avec l’Education nationale.À partir du 15 juin : Les associations qui le souhaitent pourront reprendre leurs activités en petits groupes. Le ministère propose de fixer la limite à 30 personnes présentes sur le site.
    En dehors de cette reprise en petits groupes, les associations pourront s’associer au dispositif national qui va être mis en place pour un « plan vacances ». Ces dernières devront formuler une offre de service autour de stages sportifs pour les enfants, avec une priorité pour les publics qui ne partiront pas en vacances. Environ 200 000 personnes seraient concernées.Août / septembre : Un retour à des activités « classiques » est évoqué. Evidemment, cela se ferait dans le respect des règles sanitaires et de distanciation sociale, probablement toujours en vigueur d’ici là.

A la fin du compte-rendu, le président du CNOSF, Denis Masséglia, rappelle que cette stratégie de déconfinement est une organisation à moyen terme. En conclusion, le déconfinement sera progressif et pourrait durer jusqu’à la fin de l’année. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.