Generale,  J'ai testé

5 min readLa boxe thaï : J’ai testé pour toi et j’adore

Aujourd’hui, j’ai décidé de te donner mon avis sur un sport de plus en plus pratiqué par la gente féminine, la boxe et plus particulièrement la boxe thaï.

Egalement appelé Muay Thaï ce sport de combat assez intense allie poings, pieds, coudes et genoux. Cela permet de travailler le cardio et tous les muscles du corps en même temps. Je pratique ce sport depuis maintenant 5 mois, je suis donc en mesure de vous donner un avis objectif.

Les cours ont lieu deux fois par semaine, le lundi et le mercredi de 20h à 21h30 au Palais des sports de Nanterre. Ce cours est mixte, nous sommes en moyenne 25 boxeurs dont 5 filles. De prime abord nous pourrions croire que le fait d’être dans un cours de boxe mixte est un inconvénient car les hommes sont généralement physiquement supérieurs aux femmes (de par leur taille et leur force). Cependant j’ai pu constater dès le premier entrainement que ce n’est pas le cas. Premièrement, il existe un grand respect dans la pratique de ce sport, le but n’est pas de se faire mal mais d’apprendre à correctement taper dans le respect de son adversaire. La force n’est donc pas la chose la plus importante. Deuxièmement, notre équipement empêche (presque) d’avoir mal, entre les gants, le protège-dents et les protèges-tibias il est difficile de se faire vraiment mal. De plus, les entrainements ne sont pas comme des combats et toute notre force n’est pas sollicitée pour porter les coups à notre adversaire.

Le déroulé du cours :

Un cours de boxe thaï peut varié d’un coach à un autre mais les exercices sont foncièrement les mêmes pour tous. Nous commençons comme tous sport par un échauffement. Le lundi, de la corde à sauter pendant 30 minutes rythmé par des exercices de renforcement musculaire et le mercredi la corde à sauter est remplacée par de la course à pied toujours cadencé par les exercices. S’en suit le début de l’entrainement, autrement dit le vif du sujet même si les trente premières minutes sont les plus difficiles. Le coach nous apprend a esquiver, parer et donner les coups. Des enchainements qui deviennent peu à peu des mécanismes. Il nous donne les termes techniques tels que crochet du droit, du gauche, uppercut, middle kick, high kick etc. Nous nous entrainons en binôme et changeons régulièrement de partenaire. Taper dans les sacs n’est pas systématique à chaque entraînement, ils servent à travailler notre cardio et notre force, car c’est là que nous pouvons mettre toute notre force à profit. Les 15 dernières minutes sont consacrées à l’étirement, moment très important du cours pour éviter les courbatures du lendemain et sur-lendemain ! Les dernières 5 minutes, le coach nous demande de nous allonger sur notre tapis et respirer profondément. Il éteint la lumière et met en fond une musique de relaxation. Plongés dans le noir nos muscles se détendent et nous pouvons commencer à penser à la bonne douche chaude qui nous attend…

Si tu veux en connaitre plus sur les traditions de la boxe thaïlandais c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.