Actualité,  Generale

3 min readRyder Cup : Une Europe intraitable

Le vieux continent a remporté la 42 ème édition de la Ryder Cup, dimanche, en battant les Etats-Unis.

Avec 6 victoires consécutives à domicile, l’Europe l’a confirmé, elle est invincible chez elle. Et cette fois encore, les américains n’ont pas fait passer un frisson dans les rangs européens lors des simples de dimanche… Beaucoup de down pour eux, beaucoup de up pour nous… 

Les américains pas convaincants 

Sa présence a donné un coup de projecteur à la Ryder Cup dans les médias nationaux. Et pourtant il a raté son retour…quatre défaites en quatre matchs… ça fait mal pour le « tigre » qui n’a pas tenu son rang. On ne peut pas croire que Tiger Woods va s’arrêter sur un tableau aussi noir, il fera tout pour être dans le Wisconsin dans deux ans. On aurait pu penser que la foule allait trembler en le voyant… mais non, les européens étaient très confiants. Et malgré un bon départ le vendredi et un léger sursaut dimanche en revenant à seulement un point de différence, les américains se sont laissés bouffer par le vieux continent. 

La foule en délire 

Ah oui les français savent recevoir… mais merci aux habitués anglais venus du Royaume-Uni pour nous avoir enseigné les codes. Les supporters européens sont montés en puissance comme leur équipe. La foule était en délire, les sportifs avaient le sourire jusqu’aux oreilles. Chaque année l’ambiance est au rendez-vous. Ça fait partie de la compétition, mais cette année, la french touch rajouté change tout ! Les français étaient aux anges et ce n’est pas le directeur technique national du golf, Christophe Muniesa qui dirait le contraire. « C’est un sentiment de joie intense d’avoir vu les spectateurs français prendre un pied phénoménal à vivre cette épreuve sur le sol français ». 

Les joueurs au taqué

Victoire apportée par Francesco Molinari, l’italien vainqueur de l’Open Britannique de cet été a encore frappé. Lui et son compère anglais Tommy Fleetwood ont été irrésistibles sur le parcours avec cinq victoires en autant de parties. Bravo à l’esprit d’équipe européenne.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.