Actualité,  Generale

4 min readStéphanie Frappart : Une arbitre à jamais gravée dans l’histoire

Tout simplement légendaire : Stéphanie Frappart a marqué au fer rouge l’histoire du football la semaine dernière, en devenant la première femme à arbitrer un match masculin de Ligue des champions. Une révolution, le début d’une nouvelle ère, couronnée par le titre de “meilleure arbitre du monde “chez les femmes… Renversant.

Mercredi soir dernier (le 2 décembre 2020), la 5ème journée des phases de poules de la Ligue des champions opposait la Juventus de Cristiano Ronaldo, aux Ukrainiens du Dynamo Kiev. Dans un Juventus Stadium vide à en pleurer, l’attention était ailleurs et non réservée au génie portugais et ses dribbles ravageurs. C’est bien l’arbitre, qui derrière son sifflet et son sourire plein de décontraction, a volé la vedette du soir. À priori promise à un match sans enjeux, où la Juventus était annoncée vainqueur, Stéphanie Frappart ne laissa rien transparaître. Si bien que ses décisions et son arbitrage ont été salués par la presse italienne, connue pourtant pour être avare de compliments. Aussi, cette performance vient souligner le parcours inimitable de la Francilienne, qui croule sous les récompenses…

 

Stéphanie Frappart attribuant un carton jaune lors de la rencontre opposant la Juventus de Turin et le Dynamo Kiev

 

Un palmarès record

Une pionnière dans tous les compartiments qui, match après match, s’est vue propulsée au plus haut niveau. De la Ligue 2 et Ligue 1, où elle a été la première femme à arbitrer, jusqu’en 2019, et la Coupe du monde de Football féminine. Compétition qui l’a notamment vu sacrée meilleure arbitre et arbitre de la finale, Frappart impose sa marque. Quant à ses prestigieuses récompenses, la Française les entasse, résultat d’un travail de longue haleine. Stéphanie Frappart étaye son empreinte jusqu’à atteindre les étoiles de Ligue des champions. Son titre de “meilleure arbitre” chez les femmes vient compléter un palmarès qui n’en finit plus de croître…

Finalement, derrière tous ces compliments laudateurs se cache en réalité, une femme passionné par son métier. Son sifflet qu’elle utilise tel un “chef d’orchestre” lui a ouvert des portes, jamais offertes auparavant aux femmes. C’est pourquoi Frappart a bousculé les codes de l’arbitrage, jusqu’à écrire sa propre légende. Un exemple qui en attirera sûrement beaucoup d’autres, pour le plus grand bonheur de la Française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.