drive to survive
Actualité,  Découverte,  Generale

5 min readFormule 1 : une nouvelle image pour de nouveaux fans

En 2017, Liberty Media rachète la Formule 1, en ayant pour objectif de redonner une nouvelle image à la discipline. Depuis, la firme américaine développe le marketing de son sport : recours au numérique, storytelling puissant et d’une transparence accrue pour les fans. Ces deux stratégies ont abouti en 2018 à la création de la série Netflix « Drive to Survive », qui va nous ouvrir les portes du paddock de la Formule 1.

L’objectif de Liberty Media est de cibler un public plus large, y compris la jeunesse. Ainsi rendre la Formule 1 plus attractive et plus moderne qu’elle ne l’était. Il fallait rattraper le retard qu’avait la discipline sur les plateformes numériques. C’est seulement en 2015 que la Formule 1 a créé sa chaîne Youtube. Auparavant, la catégorie reine de l’automobile n’était très présente que sur Facebook et Twitter. Mais depuis l’arrivée du nouvel actionnaire, les réseaux sociaux de la Formule 1 sont différents ! Une stratégie de contenus plus accessibles et plus interactifs. Le total des abonnés a quasiment triplé depuis trois ans avec près de 30 millions d’abonnés sur les quatre réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Youtube).

En ce qui concerne l’audience des téléspectateurs, celle-ci ne fait que s’accroître. L’année dernière, Canal+ a battu ses records d’audience en flirtant avec le million de téléspectateurs en moyenne par Grand Prix, soit 27% de plus par rapport à la saison précédente. Alors certainement que les performances des Français, et la victoire de Pierre Gasly à Monza y sont pour quelque chose, mais pas que. 

« Drive to Survive » la série documentaire phare de Netflix

La refonte complète de la stratégie sur les réseaux sociaux du sport automobile s’accompagne de la série Netflix, qui a débuté en 2018. Depuis la première saison Drive to Survive, Netflix séduit rapidement un nouveau public et marque un premier tournant dans la stratégie de Liberty Media. Ce documentaire de 10 épisodes par saison, parle à tout le monde. Aussi bien à ceux qui n’y connaissent rien, qu’aux fans qui cherchent l’exclusivité d’un paddock qu’ils ne voient finalement pas. Un compromis parfait, faire des coulisses de la Formule 1, un véritable storytelling palpitant.

Les coulisses dévoilées permettent de répondre aux questions que tout le monde se pose. Netflix propose une définition parfaite de ce qu’est réellement la Formule 1. On peut penser que ce sport automobile n’est qu’un  sport individuel. Pourtant, la plateforme de streaming nous prouve bien le contraire. En montrant, non pas seulement les courses, mais toutes les personnes travaillant derrière chaque Grand Prix, dans chaque écurie. En passant par les mécaniciens, les ingénieurs, des journalistes spécialisés, les directeurs, les pilotes et leur famille, on découvre réellement ce qu’il se passe derrière ce qu’on voit à la télé tous les dimanches. Drive to Survive met à l’honneur des écuries et pilotes de second rang qui ne sont pas souvent médiatisés. Ce parti-pris permet de mieux comprendre les parties financières et politiques auxquelles les écuries sont toutes confrontées différemment. 

Pour la Formule 1, il y a eu un avant et un après Netflix. La série est un succès, grâce à une réalisation magique et un parti-pris narratif. Ce sport automobile a su se réinventer pour attirer et captiver un public rajeuni. 

Rendez-vous dimanche 28 mars pour le Grand Prix de Bahrein, sans Romain Grosjean, qui prend un autre virage que la Formule 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.