Actualité,  Generale

4 min readTournoi des 6 Nations : L’heure de la revanche pour le XV de France ? 

À une semaine de l’entrée en lice des Bleus pour le Tournoi des 6 nations, l’attente et la préparation se font sentir. Entre plaquages, mêlées et touches, les joueurs redoublent d’efforts sous l’œil aiguisé du sélectionneur Fabien Galthié. Prêt de 11 ans que le trophée fuit le coq français. Et si 2021 nous gratifiait de cette coupe si désirée ? La révolte est en marche pour toute une équipe, un pays, les yeux rivés non pas sur le ballon, mais sur la coupe.

Le soleil brille sur la promenade des Anglais en ce mois de février, les promeneurs l’ont bien compris. Lunettes de soleil, marche dominicale, le fracas des vagues contre les galets niçois… Mais où se cachent les Bleus ? Surement pas à la plage en train de lézarder, la salle de musculation et les terrains rythment leur quotidien. Après une semaine de préparation sous haute intensité, le XV de France retrouve ses automatismes. D’une part, les oppositions sur terrain s’endurcissent, de l’autre, le travail en musculation est des plus pointilleux. Travail avec ou sans ballon, sprints, les corps sont mis à rude épreuve avec comme objectif, le premier rendez-vous de l’année face à l’Italie ce samedi.

 

 

Un statut de favori à confirmer

 

C’est donc dans ce cadre idyllique que les joueurs peaufinent chaque aspect de leur préparation. Si bien que la défaite lors de l’édition précédente doit trotter dans la tête des Français. Non seulement cet échec face aux Écossais coûta le trophée, mais surtout, il  marqua considérablement les esprits Bleus. En particulier après avoir récité un rugby fluide, clinique, à l’image de l’ouvreur Romain Ntamack, étincelant pendant la compétition. Pourtant en Écosse, dans un stade en ébullition, le coq se heurta au XV du Chardon, offrant une place de second bien amer au XV tricolore.

Par conséquent, ce revers inattendu doit sonner la charge dans les troupes, en commençant samedi sur les chapeaux de roues. Excepté la blessure de Romain Ntamack (touché à la mâchoire), tous les feux sont au vert pour l’équipe de Galtier. Cette nouvelle édition du Tournoi des 6 Nations promet de remuer, alors à vos téléviseurs. Le XV de France assume son statut de favori et se positionne clairement avec l’ambition de décrocher la coupe.

Sans masques, dans un stade vide, les Bleus pourront compter sur le soutien absolu de toute une nation. Tel un 16ème homme derrière son équipe, la Marseillaise résonnera jusqu’aux travées du Stadio Olympico de Rome. Après 11 années sans titre, le coq sera habité d’une avidité sans limites, afin de ramener une coupe disparue depuis bien longtemps du côté de Marcoussis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.